Vers une inspection sociale unique : une question de culture ?