Projets pilote prévention intégrée contre le burn-out

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block, travaille avec diverses institutions concernées à une politique de prévention intégrée et coordonnée en matière d'affections mentales liées au travail, dont le burn-out.

Une politique intégrée nécessite des actions et des projets à chaque niveau de prévention et d’intervention, mais aussi des initiatives plus globales . En concertation avec les parties prenantes, un plan d’action a déjà été établi comprenant les différents (sous-)objectifs pour chaque niveau d’intervention.

 

Projets-pilotes « Prévention intégrée des affections mentales liées au travail »

Les 12 projets ont été sélectionnés parmi 77 candidatures. Ils auront une durée d'un an et pourront compter sur une subvention de 10.000 à 300.000 euros.

Vers une prévention secondaire du burn out au sein des IPSS (FEDRIS)

Agir pour prévenir le burn-out ! Le projet-pilote vise à proposer aux membres du personnel des Institutions publiques de sécurité sociale (IPSS) souffrant à un stade précoce de burn-out, un trajet d’accompagnement. 

Flexible et individualisé, celui-ci comprend différentes mesures de prise en charge à la fois centrées sur la personne (via des séances de « clinique du stress », des séances psychocorporelles, des séances cognitivoémotionnelles…), et également sur le milieu du travail (à travers des informations sur le droit du travail, sur la législation bien-être, via l’organisation d’une réunion multidisciplinaire avec son employeur). 

Ce trajet a été développé par Fedris, avec une collaboration scientifique, dans le cadre de la prévention secondaire. 

L’objectif est de permettre le maintien au travail ou une reprise rapide du travail des collaborateurs concernés. Le projet vise également à confirmer la faisabilité et la validité d’un trajet d’accompagnement de travailleurs menacés ou atteints à un stade précoce par un burn-out. 

Info: Libby Saeys (nl) – 02 272 21 72 – Libby.Saeys@fedris.be Eric Mazuy (fr) –  02 272 21 15 – Eric.Mazuy@fedris.be

Réseau Clinique du Travail : espace-réseau de prévention des affections mentales liées au travail. Focus sur la professionnalisation des acteurs. Pour un travail durable !  

Les acteurs de la santé au travail rencontrent des nouvelles pathologies mentales liées au travail. Elles témoignent de problématiques souvent très complexes nécessitant des compétences spécifiques pour les appréhender.

L’objectif du projet Réseau-Clinique du travail est de conceptualiser une approche clinique spécifique de prise en charge des affections mentales liées au travail en créant un référentiel de compétences et des dispositifs pédagogiques pour la formation et la professionnalisation des acteurs de terrain. Ces dispositifs privilégieront une pédagogie active mettant en présence professionnels de la santé et acteurs de l’entreprise.

Au terme de la réalisation de ce projet, les jalons seront posés pour créer  des espaces-réseau, centres de référence multidisciplinaires, espaces de recherche, de thérapeutiques et de formations à destination des professionnels de la santé, des acteurs de l’entreprise mais aussi de l’individu.

Ce projet, parce qu’il vise à augmenter la qualité des soins, aura un impact à long terme sur la prévalence des affections mentales liées au travail et contribuera à maintenir la qualité de vie au travail et l’employabilité du travailleur tout au long de sa vie. 

Info: Anne Burlet – 0486 13 53 00 – a.burlet@isosl.be

Le travailleur indépendant résilient. Prévention du stress et du burn-out chez les entrepreneurs indépendants

Les entrepreneurs indépendants gèrent leur entreprise avec passion. Mais stress et burn-out guettent parfois. En 2016, un quart de tous les travailleurs indépendants en invalidité ont souffert d’affections psychosociales liées au travail. Avec le soutien de la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, l’Union des entrepreneurs indépendants UNIZO, l’organisme de formation Integraal et le groupe de services Liantis se réunissent pour s’attaquer à ce défi social. Grâce au projet-pilote portant sur les travailleurs indépendants résistants, ils veulent soutenir et renforcer autant que possible les entrepreneurs
indépendants afin de prévenir et combattre le stress et le burn-out.

Concrètement, le projet se concentre notamment sur une large campagne de sensibilisation, des outils spécifiques, des formations, des sessions petit-déjeuner et des accompagnements individuels. 

Le projet est adapté aux entrepreneurs indépendants et est appuyé par une étude scientifique récente. Les trois parties concernées veulent également soutenir la politique en la matière grâce à ce projet-pilote. Le projet permet en effet de définir une procédure qui s’inscrit dans le concept du budget santé, tel qu’évoqué dans les récentes notes de politique de la ministre Maggie De Block. Enfin, les initiateurs promouvront et ancreront si possible de manière durable les résultats du projet dans les organisations qui sont actives dans le domaine d’activité des entrepreneurs indépendants.

Info : Karel Van den Eynde – 0475 56 75 63 – karel.vandeneynde@liantis.be

Arriver à une approche intégrée du burn-out dans la pratique générale via des formations multidisciplinaires organisées localement pour les médecins généralistes et les psychologues cliniques (Domus Medica en de Vlaamse Vereniging voor Klinische Psychologen)

Le projet vise le renforcement de la collaboration multidisciplinaire entre les médecins généralistes et les psychologues cliniques pour la détection et le traitement du burn-out. Dans ce cadre, un module de formation multidisciplinaire est élaboré, lequel comprend une formation en ligne et des GLEM. Le module de formation se concentre sur les cadres/définitions théoriques, l’identification des signaux (diagnostic différentiel), l’utilisation d’outils à cet effet et le traitement des opinions dans les cadres de réflexion/rôles du médecin généraliste, du psychologue clinique, du coach, du médecin-conseil et du
médecin du travail.

Sur la base de différents cas, la collaboration entre le médecin généraliste et le psychologue clinique est examinée plus en détail. Quelles sont les attentes concrètes ? Comment une orientation est-elle abordée ? Comment la communication est-elle assurée et facilitée à travers le parcours de soins ? 

La demande d’un code de nomenclature pour la consultation psychosociale est ensuite élaborée.

À titre ultime, nous voulons améliorer la qualité et l’accessibilité des soins dans la pratique de médecine générale en renforçant les connaissances, compétences et attitudes des médecins généralistes en ce qui concerne l’établissement d'un diagnostic, le fait de rediriger et la collaboration avec des psychologues cliniques. La proposition d’un code de nomenclature vise à créer un espace pour mettre effectivement en pratique les attitudes, connaissances et compétences acquises.

Info : Charlotte Sercu – 03 425 76 68 – charlotte.sercu@domusmedica.be

Travailler à ses facultés mentales ( Alert! Opleidingen en Constructiv Oost-Vlaanderen)

L'objectif de ce projet pilote est de proposer un catalogue avec un parcours adapté aux besoins des entreprises du secteur de la construction. Avec ce processus intégral, nous travaillons à un changement de culture, dans lequel le bien-être mental des employés devient partie intégrante de la culture de sécurité existante. L'objectif ultime est de faire en sorte que les employés souffrant de troubles mentaux liés au travail puissent également rester (plus longtemps) au travail dans ce secteur difficile.

Info : Sofie Vandermarliere – 0474 23 31 16 – sofie@alert-opleidingen.be

ECOUTE-EMOIS (SPW)

Cofinancer avec la Ministre Alda Greoli

Dans le cadre de la prévention des affections mentales liées au travail, le Service public de Wallonie souhaite mettre en place un réseau d’accompagnement composé d’experts internes dont l’objectif est d’orienter et d’accompagner les agents en souffrance. Ce réseau permettra  de renforcer la prévention primaire au sein de l’organisation. 

Les travailleurs pourront s’adresser en toute discrétion, à un point unique de contact. L’objectif est d’instaurer une écoute de première ligne permettant de mieux cerner la demande formulée par le travailleur et de lui proposer l’accompagnement adéquat. Cet accompagnement sera assuré par le réseau qui aura défini une politique commune d’intervention et qui mobilisera notamment les outils existants au sein de l’organisation (bilan de compétences, suivi psychosocial, aide aux personnes dépendantes, aide sociale personnalisée, conciliation, médiation, entretien de réorientation professionnelle, coaching, …). Le projet vise à offrir aux travailleurs du Service public de Wallonie une aide coordonnée et multidisciplinaire

Info : Emmanuelle Rappe – 081 33 35 68– emmanuelle.rappe@spw.wallonie.be

Equitraining – Le Timon ASBL (entreprise de formation par le travail)

Le projet d’equitraining propose une action de prévention des affections mentales liées au travail s’adressant, dans un premier temps, aux responsables de PME. L’action se décline sur deux journées de formation et d’expérimentation dont les objectifs principaux sont:

  • la sensibilisation à la thématique, 
  • le développement de la connaissance de soi afin de pouvoir davantage se prévenir de ces affections ainsi que d’influencer le lieu de travail de façon positive dans une dynamique de réduction des risques,
  • l’investigation et le renforcement de certaines compétences qui ont un rôle déterminant dans l’installation d’une souffrance au travail. 

Elle s’accompagne d’une méthodologie originale qui allie la médiation avec un partenaire particulier qu’est le cheval et des techniques issues de la psychologie sociale, des groupes et des organisations. Une action de prévention secondaire complémentaire sera proposée aux équipes professionnelles présentant des premiers signes en lien avec les affections mentales liées au travail. Une prise en charge cohérente vis-à-vis de la réalité de l’équipe participante sera alors élaborée. 

Info : Vinciane Ory – 04 250 50 44 – info@letimonasbl.be

Icare (FCR Media)

FCR media est spécialisé dans les solutions marketing numériques pour indépendants et PME. L’entreprise a subi ces dernières années une grande transformation en raison de la disruption digitale. Ce changement a notamment entraîné une plus grande charge psychosociale et une absence pour maladie à optimiser. Un projet-pilote relatif à la prévention du burn-out est en cours depuis 2017.

Le monitoring est réalisé à l’aide de « l’indice bien-être », un instrument développé par le service externe Securex. Les actions suivantes ont été prises dans ce cadre : 

  • 2017 : Sessions de formation à l’attention des dirigeants au sujet de la détection précoce. Trajets de réintégration pour les travailleurs qui sont absents pendant une longue durée en raison de problèmes
  • psychiques. Projet autour de la prévention contre la rechute.
  • 2018 : Ateliers à l’attention des travailleurs portant sur la détection chez eux-mêmes ou chez leurs collègues. Proposition de programme de prévention (promenade, yoga…) 
  • 2019 : Introduction du programme « Peer support ». Il s’agit d’un nouveau programme d’intervention dans le cadre duquel une dizaine de collaborateurs sont formés intensivement pendant 4 jours, avec pour objectif d’acquérir les compétences pour soutenir effectivement et efficacement leurs collègues via le Peer support. 

L’objectif final de l’ensemble du projet-pilote est de réduire de 20 % le taux d’absentéisme et de réduire de moitié le nombre de travailleurs qui restent à la maison pendant une longue durée pour cause de burn-out.

Info : Maja Van der Borst – 0476 70 05 16 – maja.van.der.borst@fcrmedia.be

We care for you (Algemeen Stedelijk Ziekenhuis (ASZ))

We care for you… Le nouveau mantra, qui fait progressivement son entrée dans l’Algemeen Stedelijk Ziekenhuis (ASZ), préconise des soins intégrés pour tous les collaborateurs de l’ASZ et de l’ASBL.

S’inscrivant dans la politique du bien-être et reposant sur une politique de présence, le groupe de travail de prévention contre le burn-out veut se concentrer sur les affections mentales liées au travail. Les membres de l’équipe de prévention reçoivent à cet égard une formation poussée. Avec ce bagage en main, ces membres constitueront les premières personnes de contact sur les différents campus. Ils offrent une oreille attentive, donnent des avis, mais dirigent également les personnes concernées vers des services d’assistance professionnelle et l’Équipe Médico-Sociale (EMS), qui est composée du
médecin du travail, du directeur du personnel, d’un membre RH, de la personne de confiance et d’un membre du groupe de travail de prévention contre le burn-out. 

Le train formé avec l’EMS garantit que des actions politiques et organisationnelles puissent être entreprises en vue de la prévention ou de la guérison d’affections mentales liées au travail qui dépassent le niveau individuel. Par ailleurs, nous proposons des intervisions aux dirigeants. Tous les départements reçoivent également, au niveau de l’équipe, une formation liée à un outil en ligne qui permet de continuer en permanence ce parcours d’apprentissage.

Info : Karolien Kerckhofs – 053 76 68 29 – karolien.kerckhofs@asz.be

Théâtre d’intervention : le développement d’une méthodologie innovante visant à soutenir une politique de prévention intégrée pour les affections liées au travail (Arteveldehogeschool)

Grâce à une approche axée sur la pratique sur le lieu de travail, les collaborateurs de l’Arteveldehogeschool examinent comment une méthode théâtrale (théâtre forum législatif) interactive connue peut être transformée en une méthodologie innovante qui peut être utilisée dans une organisation pour traiter le burn-out et toutes autres affections mentales liées au travail.

La méthodologie se concentre sur la réduction de ces maladies et des risques y afférents. Elle se concentre également sur une amélioration de la culture d'entreprise. Le résultat du projet est un guide pratique clair et accessible sur la méthodologie à appliquer afin qu’elle soit largement utilisée dans différentes entreprises et organisations. Afin de pouvoir développer la méthodologie, une étroite collaboration est mise en place avec les entreprises dans lesquelles cette forme théâtrale est concrètement appliquée et testée au cours du projet-pilote.

Info : Lucas Vandenbussche – 0494 34 45 19 – lucas.vandenbussche@arteveldehs.be

Prévenir le burn-out – Vie équilibrée (Centrum voor Geestelijke Gezondheidszorg)

CGG Kempen travaille sur la prévention de l'épuisement professionnel en offrant des séances d'information sur le "stress au travail" au cours desquelles les employés ont une vision claire du fonctionnement du stress et deviennent plus conscients des causes et de l'impact du stress. CGG Kempen tente de briser le tabou et d'informer et de sensibiliser les gens.

Les personnes souffrant de troubles de stress légers à modérés qui souhaitent travailler activement à la prévention de l'épuisement professionnel ou d'une rechute ont la possibilité de s'inscrire au programme de groupe préventif "Living in Balance". Au cours de trois modules, les employés apprennent à mieux connaître leur niveau de stress et à créer un équilibre plus équilibré. Des poignées et des exercices sont fournis pour augmenter votre propre capacité de charge et pour faire face différemment à la capacité de charge. Tout cela se déroule de manière détendue et interactive, dans laquelle des informations étayées sont alternées avec des outils pratiques et des exercices axés sur l'expérience. 

L'ensemble du programme de formation peut être suivi au sein des organisations par notre propre personnel ainsi que par des particuliers dans le cadre d'une offre ouverte. 

Info : An Boschmans – 0476 75 24 61 – anboschmans@cggkempen.be

Accompagnement des travailleurs souffrant d’une affection mentale liée au travail dans leur parcours de réintégration, en prévoyant une politique transparente et une procédure claire. (Sint-Vincentiusziekenhuis)

L’hôpital Sint-Vincentiusziekenhuis souhaite optimiser le retour des collaborateurs souffrant d'une affection mentale liée au travail en plaçant l’individu au centre des préoccupations, attendu qu’investir dans les collaborateurs est un levier permettant de faire évoluer l’organisation.

En cas d’incapacité pour cause d’affection mentale liée au travail, l’organisation veut prendre le temps de désigner un expert interne/psychologue pour discuter avec la personne concernée et l’assister dans la recherche d’un prestataire de soins adapté en offrant une carte sociale. 

En cas de retour sur le lieu de travail, l’organisation souhaite fournir les informations adéquates au collaborateur afin de prendre la bonne décision et de préparer un bon nouveau départ. Le collaborateur s’entretient sur la base d’un modèle avec le dirigeant, le responsable RH et l’équipe afin de préparer son retour de la manière la plus optimale possible. 

Une nouvelle politique a été élaborée afin que les collaborateurs sachent à quoi s’attendre en cas d’incapacité pour cause d’affection mentale liée au travail.

Info : Liesbeth Clarisse – 09 387 70 50 – personeelsdienst@azstvdeinze.be

Ces projets pilotes viendront compléter les autres projets actuellement menés par diverses institutions, y compris les projets de Fedris  et du SPF Emploi Travail et Concertation Sociale.

Documents pour les candidats

Fiche d'evaluation (.word)

Manuel pour la soumission des projets pilotes (.pdf)

Approche FAQ (.pdf)

Burn-out prévention plan (.xls)

Projets pilotes individuels template (.doc)

Projets pilotes transversaux template (.doc)

Plan de projet (.xls)

Présentation Kick Off (.pdf)

Infosession 1 : présentation (.pdf)

Infosession 1 : questions et réponses (.pdf)

Infosession 2 : questions et réponses (.pdf)